De Gaulle et les Hauts-de-France : un certain esprit de la France dans un beau livre

Dans le cadre de l'année "De Gaulle Hauts-de-France 2020", la Région met en lumière les liens unissant le Général à notre région plurielle dans un ouvrage inédit : "Nous autres, gens du Nord, De Gaulle et les Hauts-de-France".

Charles de Gaulle est un homme des Hauts-de-France. Au-delà de sa naissance bien sûr, le 22 novembre 1890 dans la maison familiale lilloise de la rue Princesse, qui le lie intimement et familialement à notre Région, « l‘esprit du Nord » aura nourri ses engagements tout au long de sa vie. Et probablement contribué aussi à forger cette « certaine idée de la France » qu’il avait.

Spécialiste de l’histoire du gaullisme et administrateur de la Fondation de Gaulle, homme des Hauts-de-France lui-même né à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais, Marc Fosseux publie ce 17 juin 2020  « Nous autres, gens du Nord, De Gaulle et les Hauts-de-France« , un ouvrage sur cet aspect fondateur et relativement peu connu de la personnalité hors du commun du Général :  » Il y a beaucoup de ce qu’on appelle l’esprit du Nord chez de Gaulle : une certaine retenue, la façon de se comporter en société, le respect absolu du travail et surtout une conscience aiguisée sur les questions sociales « , explique-t-il.

Confronté aux réalités sociales dès l’enfance

Elevé dans les principes de la bourgeoisie catholique nordiste, le jeune Charles n’a en effet pas beaucoup de chemin à parcourir quand il quitte chaque jour la belle maison de la rue Princesse, pour aller à l’école et retrouver là ses camarades des faubourgs. C’est une société alors très mélangée, « spécialement dans ce Lille très populaire du tout début du XXe siècle », explique Marc Fosseux. « C’est probablement là, dès les années d’enfance, que de Gaulle, à la fois conscient de ses privilèges et des difficultés sociales, de la misère parfois, éveille en lui cette fibre sociale qui sera plus tard un des marqueurs fondamentaux du gaullisme« .

C’est aussi sur la terre des Hauts-de-France, à Arras, que quelques années plus tard Charles de Gaulle effectuera son service militaire. « Là encore, tout juste entré dans l’âge adulte, il côtoie les jeunes hommes du Nord et du Pas-de-Calais, partageant avec eux la vie militaire »,  relève Marc Fosseux. L’esprit du Nord, toujours…  Et à l’heure des premiers combats de la Grande Guerre, c’est encore en Hauts-de-France, dans l’Aisne et la Somme, que le tout jeune officier de Gaulle se voit confier ses premières missions. Vingt-cinq ans plus tard, à Montcornet puis à Abbeville, les Hauts-de-France le verront à nouveau combattre les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale.

Une lampe de mineur de fond sur son bureau

Les années de résistance ont également marqué la fidélité de notre région au général.  » Les conditions de vie imposées par l’occupant dans le Nord de la France étaient particulièrement dures »,  explique Marc Fosseux. « Beaucoup ici, ayant entendu ou pris connaissance de l’appel du 18 juin 1940, ont alors trouvé en de Gaulle, l’homme du Nord, la seule incarnation possible de l’espoir« . De fait, le premier réseau de résistants créé dans la région, dès 1941, s’est appelé  » la Voix du Nord « , avant de donner naissance au journal du même nom.

Plus tard, lorsque porté par l’Histoire et son destin Charles de Gaulle venait dans le Nord comme Président de la République, il ne manquait jamais de rencontrer les mineurs de fond, avec lesquels il a toujours entretenu une relation particulière. « De Gaulle est descendu au fond de la mine avec eux « , rappelle Marc Fosseux.  » Et sur son bureau de la rue de Solférino, aujourd’hui siège de la Fondation de Gaulle,  ainsi que dans le salon de la Boisserie, à Colombey, il y a posée et bien visible une lampe de mineur offerte par une gueule noire ».

Pour aller plus loin et comprendre le lien profond qui unit Charles de Gaulle aux Hauts-de-France, lisez ce très beau livre de Marc Fosseux. Illustré de nombreuses images d’archives, il retrace avec précision, depuis les années d’enfance jusqu’à la mémoire vivante du général, telle qu’elle s’incarne dans notre siècle, cette relation toute particulière entre le destin d’un homme qui fit – et fût – la France et notre région.

Disponible en librairie, l’ouvrage édité par la Voix du Nord est accessible en vente à distance.

Marc Fosseux est également co-auteur de la web-série en 10 épisodes sur le général de Gaulle, que la Région Hauts-de-France diffuse en collaboration avec l’INA.

Participez au jeu concours

Dans le cadre de l’année « De Gaulle Hauts-de-France 2020 et à l’occasion des commémorations des 80 ans de l’Appel du 18 juin, la Région vous permet de gagner 18 ouvrages « Nous autres, gens du Nord, De Gaulle et les Hauts-de-France ».

Pour tenter votre chance, qualifiez-vous pour le tirage au sort en répondant à trois questions sur de Gaulle.