De Gaulle et les Hauts-de-France

Sa biographie

Les liens entre Charles de Gaulle et les Hauts-de-France sont naturels, que ce soit sa naissance à Lille, son mariage à Calais ou son service militaire à Arras, en passant par la Bataille de Montcornet dans l’Aisne ou l’arrêt de la progression des Allemands à Abbeville, lorsqu’il est nommé Commandant par intérim des chars de la 5e armée.

Charles de Gaulle, « L’enfant du pays »

Charles de Gaulle naît à Lille le 22 novembre 1890. Jeune, il gardait toujours un franc sur lui pour s’offrir un gâteau de la pâtisserie Meert, établissement emblématique du nord. Enfant, il passait toutes ses vacances chez ses grand-parents. Une fois président de la République, il continuera à se faire livrer ces gaufres à la vanille cuites entre 2 fers et perpétuera ainsi une tradition de son enfance.

Il opte très tôt pour la carrière militaire et est reçu en 1908 à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr. Il revient en 1909 dans sa région natale et fait son service militaire à Arras en tant qu’élève officier au 33ème régiment d’infanterie. Après 4 années d’études à Saint-Cyr, il est affecté à sa demande à Arras en 1912. En 1921, il épouse Yvonne Vendroux à Calais. De cette union naîtront 3 enfants.

Charles de Gaulle, le Chef militaire

Durant la Seconde Guerre Mondiale, Charles de Gaulle sera plusieurs fois envoyé dans les Hauts-de-France. A Montcornet tout d’abord en mai 1940, épisode de la bataille de France. Rare contre-attaque de l’armée française dans cette bataille, elle se solde par une victoire allemande à la suite de la retraite sur ordre des forces françaises qui manquent de renforts et de soutiens aériens.

A la fin de ce même mois de mai 1940, il est alors commandant par intérim des chars de la 5ème armée. Alors que l’Allemagne nazie envahie la France, le Commandant de Gaulle s’illustre à plusieurs reprises à la tête de ces chars et arrête les Allemands à Abbeville entre le 27 et le 30 mai.

Charles de Gaulle, le Chef d’État

Après la fin de la guerre et jusqu’à la fin de sa présidence en 1969, le Général de Gaulle revient à de nombreuses reprises en Hauts-de-France. Ainsi entre le 11 et le 13 août 1945 il visite l’Oise et la Somme où il s’arrête à Beauvais et Amiens, le Nord et le Pas-de-Calais, notamment à Béthune où il prononce un discours faisant l’éloge du dynamisme économique du territoire. En avril 1951 il participe à la cérémonie annuelle au monument aux morts des chars d’assaut à Berry-au-Bac, dans l’Aisne.

Le 21 septembre 1958, Charles de Gaulle fait une allocution à Lille lors de laquelle il présente son projet de Constitution, qui sera approuvé à 79.2% par les Français lors du référendum du 28 septembre de la même année. Il est ainsi le père de la Vème République.

Le 8 juillet 1962, alors Président de la République, il se rend à Cerny dans l’Aisne, avec le chancelier Conrad Adenauer. Ils se recueillent devant les tombes des soldats français et allemands en souhaitant que « leur mort contribue au rapprochement des deux nations, la France et l’Allemagne, et rende impossible toute autre guerre entre elles pour tous les temps ».