Pièce de théâtre « Le crépuscule » adaptée de l’ouvrage d’André Malraux à Hirson

Crédits: Philippe Girard

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 18/12/2020
20 h 30 - 22 h 30


Pièce de théâtre « Le crépuscule » adaptée de l’ouvrage d’André Malraux

Philippe Girard et John Arnold interprètent avec un éblouissant talent l’ultime conversation entre Malraux et de Gaulle au soir de sa vie.Un soir de décembre 1969, dans l’intimité de La Boisserie, sobre demeure de Colombey-les-Deux-Églises, s’est tenu un dialogue crépusculaire entre De Gaulle et Malraux, ultime échange entre les deux hommes. L’écrivain l’a brillamment restitué et réinventé dans un récit en forme d’hommage intitulé Les chênes qu’on abat (1972). Suite à la victoire du non au référendum d’avril
1969, le Général s’est retiré du pouvoir. Souvenirs, méditations, réflexions autour de l’État, de la France, de la grandeur et des fragilités d’un destin hors du commun forment une passionnante leçon d’Histoire et de politique, expriment aussi une pensée profonde sur le sens de la vie qui avance vers sa fin. L’adaptation émouvante et la mise en scène élégante façonnent un dialogue d’une grande intensité. Jamais anecdotique, parfois traversée par de saisissants traits d’humour, la confrontation de ces deux géants est portée par deux comédiens d’une précision et d’une présence intérieure rares : John Arnold et Philippe Girard.Leur conversation frappe par son lyrisme, son intelligence et sa puissance dramatique.

Juste avant que la nuit tombe. 

Vendredi 18 décembre à 20h30

 

D’après “les chênes qu’on abat”d’andré malraux – © gallimard
Adaptation et mise en scène : lionel courtot
avec : john arnold (andré malraux)
et philippe girard (charles de gaulle)
Scénographie : alexandre fruh
Création lumières : xavier martayan
Création sonore : michaël lefèvre
Costumes : éléa pardo et habib bentaieb de l’atelier 5